IMB > Recherche > Séminaires

Séminaire Analyse

Les exposés couvrent essentiellement les thématiques autour de l’analyse complexe, la théorie des opérateurs, l’analyse harmonique, l’analyse fonctionnelle, la théorie spectrale et la modélisation et le signal (responsables : Mohamed Zarrabi et Stanislas Kupin)

  • Le 24 juin 2021 à 14:00
  • Salle de Conférences
    Bernard Chevreau
    Perturbations de rang $1$ d’opérateurs
    Un 'test' intéressant par son apparente simplicité (mais toujours ouvert dans sa généralité) pour le PSI sur un espace de Hilbert est le problème suivant:Soit $D \in \mathcal{L}(\mathcal{H})$ un opérateur diagonal relativement à une base orthonormale $(e_n)_{n\in \mathbb{N}}$ de $\mathcal{H}$ (ainsi $D e_n =\lambda_n e_n$, $n \in \mathbb{N}$ avec $(\lambda_n)_{n\in \mathbb{N}} \in [1, \infty)$ et $R = u\otimes v$ opérateur de rang un ($u\otimes v(x) = (x , v) u $); l’opérateur $T = D+u\otimes v$ possède-t-il des sous-espaces invariants non triviaux? La réponse sera évidemment positive si $\sigma_p(T)$ (le spectre ponctuel, i.e. l’ensemble des valeurs propres de $T$) est non vide (ce qui se produit entre autres si la suite $(\lambda_n)_{n\in \mathbb{N}}$ n’est pas injective). Mais cette question (celle de l’existence ou non de valeurs propres pour $T$) restant elle- même mystérieuse nous sommes revenus avec R. Zarouf au cas où $\hbox{dim,} \mathcal{H} < \infty$ et discutons quel peut être le spectre de $A + u \otimes v$ avec ici $A$ quelconque dans $\mathcal{L}(\mathcal{H})$. Au passage nous corrigeons une formulation de Feintuch qui avait déjà examiné cette question il y a une quarantaine d’années.

    Les séminaires à partir de 2013