IMB > Informations générales > Agendas

Tous les événements à venir

N’afficher que les événements de cette semaine

  • Le 15 octobre 2019 à 10:00
  • Séminaire de Théorie Algorithmique des Nombres
    Salle 2
    Gilles Zémor
    Cryptographie post-quantique à base de codes
    Nous nous proposons de faire un état de l’art et de discuter l’état actuelde la cryptologie basée sur les codes.Nous nous intéresserons à l’approche historique, le paradigme de McEliece,ainsi qu’à la méthodologie plus moderne, initiée par Alekhnovich, et inspirée dela cryptologie basée sur les réseaux suite aux travaux d’Ajtai et de Regev enparticulier. Cette deuxième approche ne prétendait pas à l’origine déboucher surdes systèmes de chiffrement compétitifs, mais présentait l’avantage théoriqued’avoir des preuves de sécurité bien identifiées et reconnues par la communauté de complexitéalgorithmique et de cryptologie théorique. Nous détaillerons les principes deces preuves de sécurité qui ne sont pas accessibles de manière évidente dans lalittérature. Nous montrerons également en quoi il y a aujourd’hui convergencedes deux approches du chiffrement basé sur les codes.

    Nous parcourrons et ferons une synthèse des propositions actuelles à lacompétition du NIST. Nous nous intéresserons également aux primitives de signature àbase de codes, domaine sensiblement moins développé que le chiffrement.


  • Le 15 octobre 2019 à 11:30
  • Séminaire de Physique Mathématique - EDP
    Salle de Conférences
    Y. Colin de Verdière
    Attracteurs pour les ondes internes
    Dans un travail avec Laure Saint-Raymond, nous étudions les attracteurs pour les ondes internes forcées. Ces travaux sont motivés par les expériences de plusieurs groupes de physiciens dont celui de Thierry Dauxois à l'ENSL. L'ingrédient principal est l'étude de la théorie spectrale d'opérateurs pseudo-différentiels de degré 0 (donc bornés) sur une variété compacte. Pour cela, nous utilisons la théorie de Mourre et la construction de fonctions de fuite.
  • Le 17 octobre 2019 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Michel Berthier (Univ. de la Rochelle)
    Géométrie de la perception des couleurs : les couleurs perçues à partir d’états quantiques réels et le rebit de Hering
    Inspiré par les résultats de Resnikoff, nous proposons une description quantique de l’espace des couleurs perçues comme espace des effets d’un rebit, c’est-à-dire d'un qubit réel, dont l’espace des états est isométrique au disque de Klein. Cet espace d'états chromatiques peut être représenté par un disque de Bloch de dimension 2, analogue réel de la boule de Bloch, qui coincide avec le disque de Hering associé au mécanisme d’opposition des couleurs.
  • Le 17 octobre 2019 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    François Vilar (U. Montpellier, IMAG)
    [Séminaire CSM] Correction 'a posteriori' des méthodes Galerkin Discontinu par formulation Volumes Finis de sous-mailles et reconstruction de flux
    Dans cette présentation, nous présenterons une nouvelle façon de corriger les méthodes Galerkin Disontinu (GD) dans le cadre des lois de conservation hyperboliques. Cette correction repose sur une formulation Volumes Finis (VF) de sous-mailles, ce qui rend cette technique très simple à appréhender, tout en préservant la très grande précision des méthodes GD à l'intérieur des mailles.À cette fin, il nous faudra tout d'abord réécrire les schémas GD comme des schémas VF sur un sous maillage sous réserve de la définition de flux numériques très spécifiques que l'on nommera 'flux reconstruits'. Cette partie théorique nous fournira tous les éléments nécessaires à la construction de notre correction.En pratique, à chaque pas de temps, une solution non-limitée GD candidate est calculée, puis analysée pour savoir si cette dernière est admissible au vu de certains critères à définir (positive, non-oscillante, entropique, ...). Si c'est le cas, nous avançons en temps. Dans le cas contraire, la solution numérique serait recalculée localement à l'intérieur de la maille et seulement dans les sous-mailles problématiques, par l'utilisation de flux reconstruits corrigés. Cette technique nous permet de modifier la solution numérique localement à l'échelle de la sous-maille sans impacter la solution ailleurs dans la maille; ce qui rend cette correction extrêmement précise.Nous présenterons, dans le cas 1D et 2D sur maillages cartésiens, des résultats numériques illustrant la très grande performance de la technique développée.
  • Le 17 octobre 2019 à 14:00
  • Séminaire d'Analyse
    Salle de Conférences
    Noé de Rancourt, ENS Ulm, Paris
    Nouvelles preuves de certaines propriétés des espaces\nhéréditairement indécomposables
    Un espace de Banach est dit héréditairement indécomposable s'il necontient pas de somme directe topologique de deux sous-espaces dedimension infinie. Ces espaces ont de nombreuses propriétés pathologiques,étudiées par Gowers et Maurey dans les années 90. Les preuves originalesde ces propriétés utilisent la théorie spectrale, et nécessitent, pour lesespaces réels, le passage à la complexification.Dans cet exposé, je présenterai de nouvelles preuves de certaines de cespropriétés, plus simples, sans analyse spectrale, et valables pour lesespaces réels. Je discuterai ensuite de la possibilité de généraliser cespreuves à d'autres types d'espaces.
  • Le 17 octobre 2019 à 17:00
  • Le séminaire des doctorants
    Salle 2
    Jean Kieffer
    Compter les points d'une courbe sur un corps fini
    Lorsque C est une courbe algébrique définie sur un corps fini k, le nombre de k-points de C est fini, et on peut donc demander de calculer ce nombre explicitement. Un résultat important, dû à Schoof pour les courbes elliptiques et Pila dans le cas général, est qu'il existe un algorithme de comptage en temps polynomial. Dans mon exposé, je présenterai cet algorithme et des pistes pour l'accélérer.
  • Le 18 octobre 2019 à 14:00
  • Séminaire de Théorie des Nombres
    Salle de Conférences
    Razvan Barbulescu (IMB)
    A classification of ECM-friendly families using modular curves

  • Le 21 octobre 2019 à 14:00
  • Groupe de Travail Analyse
    Salle de Conférences
    Relache

  • Le 22 octobre 2019 à 11:30
  • Séminaire de Physique Mathématique - EDP
    Salle de Conférences
    R. Carles
    Effets turbulents via quasi-rectification.

  • Le 24 octobre 2019 à 14:00
  • Séminaire d'Analyse
    Salle de Conférences
    Sergey Naboko, Université de Stockholm, Université de St. Pétersbourg
    tba

  • Du 26 octobre 2019 au 29 octobre 2019
  • INFORMATIONS DE LA DIRECTION
    Salle de Conférences
    Le projet de modernisation des infrastructures téléphoniques fera l'objet d'un déploiement ce mois-ci à l'IMB. Il y aura donc des perturbations sur le réseau du 26/10 au 29/10. Ce qui va changer après cette date : un numéro de téléphone interne à 5 chiffres pour tous. Pour rappel, il faudra composer le '5' avant les 4 derniers chiffres habituels.

  • Le 4 novembre 2019 à 14:00
  • Groupe de Travail Analyse
    Salle 2
    Rolando Perez (IMB)
    TBA

  • Le 5 novembre 2019 à 10:00
  • Séminaire de Théorie Algorithmique des Nombres
    Salle 2
    Henri Cohen (imb)
    TBA

  • Le 7 novembre 2019 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Pierre Roussillon (Télécom ParisTech)
    Séminaire IOP

  • Le 7 novembre 2019 à 14:00
  • Séminaire d'Analyse
    Salle de Conférences
    Sebastien Barbieri, LABRI, Université de Bordeaux
    Gibbsian representations of continuous specifications: The theorems of Kozlov and Sullivan revisited
    A specification on a shift space is a collection of conditional measures that describe the probability of seeing a particular finite configuration conditioned on the complement sigma-algebra. A particularly interesting class of specifications are the Gibbsian ones, which can be defined through a 'nice' set of interactions on the space of configurations. Two famous theorems of Kozlov and Sullivan give partial answers to the question of when a continuous specification on a full shift is in fact Gibbsian: Kozlov's theorem states that every continuous specification is Gibbs by a nice interaction, but this interaction is not necessarily shift-invariant, while Sullivan shows that every continuous specification is Gibbs by a 'not so nice' interaction which is shift invariant. The question of whether the non-shift invariance in Kozlov's proof is a fundamental part of it remained an 'annoying' problem up to now.We provide a solution to this 'annoying' problem. We show that there exist continuous specifications that can not be realized by a 'nice' and shift-invariant interaction.This is work in collaboration with Ricardo Gómez-Aíza, Brian Marcus, Tom Meyerovitch and Siamak Taati.
  • Le 7 novembre 2019 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    [Séminaire CSM] Créneau libre

  • Le 7 novembre 2019 à 15:30
  • Le Colloquium
    Salle de Conférences
    Martin Taylor

  • Le 8 novembre 2019 à 10:00
  • Séminaire de Géométrie
    Salle 2
    Adrien Boyer (IMJ)
    Titre à préciser

  • Le 8 novembre 2019 à 14:00
  • Séminaire de Théorie Algorithmique des Nombres
    Salle de conférences
    Guilhem Castagnos (imb)
    HDR defense: Cryptographie basée sur les corps quadratiques: cryptanalyse, primitives et protocoles

  • Le 8 novembre 2019 à 14:00
  • Séminaire de Théorie des Nombres
    Pas de séminaire : soutenance HDR G. Castagnos

  • Le 8 novembre 2019 à 14:00
  • Soutenance de thèse
    Salle de Conférences
    Guilhem CASTAGNOS présentera son exposé en vue de son Habilitation à Diriger des Recherches
    Sujet : 'Cryptographie basée sur les corps quadratiques : cryptanalyse, primitives et protocoles'.

  • Le 11 novembre 2019 à 14:00
  • Groupe de Travail Analyse
    Salle de conférences
    Férié

  • Le 12 novembre 2019 à 11:30
  • Séminaire de Physique Mathématique - EDP
    Salle 2
    A. Benoit
    Problèmes aux limites hyperboliques dans une bande
    L'étude des problèmes aux limites hyperboliques dans le demi-espace s'est principalement développée depuis les années 70 et les travaux fondateurs de [Kreiss, '70]. Cette étude dépasse largement le cadre purement théorique de part ses nombreuses applications directes sur la stabilité des chocs pour les problèmes hyperboliques non-linéaires, les couches limites dans la limite de faible viscosité ou encore la stabilité des schémas numériques.A l'heure actuelle, le cas du demi-espace est bien compris puisque l'on dispose d'une caractérisation 'complète' des conditions de bord conduisant à un problème fortement/faiblement bien-posé.Toutefois (même si cela semble un prolongement très naturel) dans le cas de frontières moins régulières très peu de résultats sont connus à ce jour (et ce bien que les premiers travaux dans la géométrie du quart d'espace remontent à [Osher '73] et [Sarason-Smoller '75]).Dans cet exposé on décrira quelques résultats récents obtenus dans la géométrie de la bande par exemple la caractérisation des conditions de bord donnant lieu à des problèmes sous-exponentiellement bien posés, la construction de développements d'optique géométrique...En un certain sens, cette géométrie est de difficulté médiane puisque l'on conserve la régularité du bord mais en préservant aussi la difficulté induite par les deux conditions de bord.
  • Le 14 novembre 2019 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 14 novembre 2019 à 15:30
  • Le Colloquium
    Salle 1
    Tomas Caraballo

  • Le 15 novembre 2019 à 10:00
  • Séminaire de Géométrie
    Salle 2
    Andre Belotto (Aix-Marseille)
    Titre à préciser

  • Le 15 novembre 2019 à 14:00
  • Séminaire de Théorie des Nombres
    Pas de séminaire : journée en l'honneur de Jacques Martinet
    Inscription (gratuite) en suivant ce lien.

  • Le 18 novembre 2019 à 14:00
  • Groupe de Travail Analyse
    Salle 2
    Bernard Chevreau (IMB)
    TBA

  • Le 19 novembre 2019 à 10:00
  • Séminaire de Théorie Algorithmique des Nombres
    Salle 2
    Maria Dostret (EPFL)
    Exact Semidefinite Programming Bounds for Packing Problems
    Semidefinite Programming (SDP) is a powerful tool to obtainupper bounds for packing problems. For example, one can consider thekissing problem of the hemisphere in dimension 8 which asks for themaximal number of pairwise non-overlapping spheres which cansimultaneously touch a central hemisphere in 8-dimensional Euclideanspace. The E8 lattice gives a kissing configuration of 183 points.Moreover, using an SDP given by Bachoc and Vallentin one gets an upperbound of 182.99999999996523. Hence, the optimal value is 183. But howcan we obtain the exact rational solution of the SDP based on thefloating point results given by the SDP solver?

    In this talk, I will explain how we can determine the exact result ofthe SDP. Furthermore, we use these techniques to obtain exact resultsfor the kissing problem of the hemisphere in dimension 8 as well asfor other packing problems.

    Using the exact rational solution for the kissing problem of thehemisphere, we can prove that the optimal kissing configuration isunique up to isometry.

    This is a joint work with David de Laat and Philippe Moustrou.


  • Le 21 novembre 2019 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Jean-François Chassagneux (LPSM, Univ Paris Diderot)
    Séminaire IOP

  • Le 21 novembre 2019 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    Simon Peluchon (CEA)
    [Séminaire CSM]

  • Le 22 novembre 2019 à 10:00
  • Séminaire de Géométrie
    Salle 2
    Guillaume Buro (EPFL)
    Géométrie Finslérienne de basse régularité
    Un résultat classique, démontré en 1941 par H. Busemann et W. Mayer,et fréquemment cité en géométrie Finslérienne, affirme qu'une structure Finslériennesur une variété est déterminée par la fonction distance associée. Malheureusement l'article original de Busemann-Mayer est d'une lecture difficile etla preuve ne semble jamais avoir l'objet d'une réfaction plus moderne et/ou plus pédagogique.Le but de cet exposé sera de revisiter le théorème de Busemann-Mayer et de faire lelien avec des recherches actuelles en géométrie métrique et en géométrie Finslériennede basse régularité.Nous montrerons en particulier que la convexification d’une métrique pré-Finslérienne semi-continue supérieurement induit la même distance que la métrique pré-Finslérienne elle même. Nous montrerons aussi des résultats sur la dérivée métrique et la régularité des courbes minimisantes pour une métrique Finslérienne de basse régularité.
  • Le 22 novembre 2019 à 14:00
  • Séminaire de Théorie des Nombres
    Salle de Conférences
    Pierre Le Boudec (Bâle)

  • Le 25 novembre 2019 à 14:00
  • Groupe de Travail Analyse
    Salle 2
    Miguel Garcia (Madrid & IMB)
    TBA

  • Le 26 novembre 2019 à 10:00
  • Séminaire de Théorie Algorithmique des Nombres
    Salle 2
    Alice Pellet-Mary (ÉNS de Lyon)
    An LLL Algorithm for Module Lattices
    A lattice is a discrete subgroup (i.e., $\mathbb Z$-module) of $\mathbb R^n$(where $\mathbb Z$ and $\mathbb R$ are the sets of integers and real numbers). The LLL algorithm is a central algorithm to manipulate lattice bases. It takesas input a basis of a Euclidean lattice, and, within a polynomialnumber of operations, it outputs another basis of the same lattice butconsisting of rather short vectors.

    On the cryptographic side, many algorithms based on lattices in factuse structured lattices, in order to improve the efficiency of theschemes. Most of the time, these structured lattices are $R$-modules ofsmall dimension, where $R$ is the ring a integers of some number field.It is then tempting to try and adapt the LLL algorithm, which worksover lattices (i.e., $\mathbb Z$-modules), to these $R$-modules.

    All the previous works trying to solve this question focused on ringsof integers $R$ that were Euclidean, as the LLL algorithm over $\mathbb Z$crucially rely on the Euclidean division. In this talk, I willdescribe the first LLL algorithm which works in any ring of integers$R$. This algorithm is heuristic and runs in quantum polynomial time ifgiven access to an oracle solving the closest vector problem in afixed lattice, depending only on the ring of integers R.

    This is a joint work with Changmin Lee, Damien Stehlé and Alexandre Wallet


  • Le 28 novembre 2019 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Axel Flinth (University of Gothenburg)
    Séminaire IOP

  • Le 28 novembre 2019 à 14:00
  • Séminaire d'Analyse
    Salle de Conférences
    Michel Bonnefont, IMB, Université de Bordeaux
    tba, soutenance d'une HDR

  • Le 29 novembre 2019 à 10:00
  • Séminaire de Géométrie
    Salle 2
    Marco Maculan (IMJ)
    titre à préciser

  • Le 29 novembre 2019 à 14:00
  • Séminaire de Théorie des Nombres
    Salle de Conférences
    Alexandre Maksoud (Université du Luxembourg)

  • Le 5 décembre 2019 à 14:00
  • Séminaire d'Analyse
    Salle 1
    Luc Deléaval, LAMA, Université Paris-Est-Marne
    tba

  • Le 5 décembre 2019 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    Simona Perotto
    [Séminaire CSM]

  • Le 6 décembre 2019 à 14:00
  • Séminaire de Théorie des Nombres
    Salle de Conférences
    Ivan Fesenko (Nottingham)

  • Le 10 décembre 2019 à 10:00
  • Séminaire de Théorie Algorithmique des Nombres
    Salle 2
    Raphael Rieu-Helft (Université Paris-Sud)
    TBA

  • Le 10 décembre 2019 à 11:30
  • Séminaire de Physique Mathématique - EDP
    Salle de Conférences
    M. Josien
    Homogénéisation d’une interface entre deux matériaux hétérogènes
    Dans cet exposé, on s’intéresse à un problème d’homogénéisation représen- tant une interface plane entre deux matériaux hétérogènes différents. L’équation considérée est linéaire, elliptique et sous la forme divergence :−div (a(x/ε) · ∇uε (x)) = f (x),où ε ≪ 1. Toutefois, contrairement au cadre classique, l’équation homogénéisée obtenue ne fait pas intervenir un coefficient constant, mais un coefficient qui est seulement constant par morceaux et discontinu au passage de l’interface. Nous introduisons une définition de développement à deux échelles spécifique à ce problème et démontrons dans un cas simple que l’on peut obtenir une approximation locale précise du gradient ∇uε au voisinage de l’interface.
  • Le 12 décembre 2019 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 12 décembre 2019 à 14:00
  • Séminaire d'Analyse
    Salle de Conférences
    Hervé Queffélec, Université de Lille
    tba

  • Le 13 décembre 2019 à 10:00
  • Séminaire de Géométrie
    Salle 2
    Laurent Manivel (Toulouse)
    Titre à préciser

  • Le 17 décembre 2019 à 11:30
  • Séminaire de Physique Mathématique - EDP
    Salle de Conférences
    C. Fermanian
    Théorème d'Egorov sur les groupes de type Heisenberg
    Nous présenterons dans cet exposé des résultats récents obtenus en collaboration avec Véronique Fischer (University of Bath, UK) et visant à développer une analyse semi-classique sur les groupes de Lie. Nous discuterons un calcul pseudodifférentiel semi-classique sur ces groupes ainsi que les théorèmes de type Egorov et la notion de mesure semi-classique qui en découlent dans le cas des groupes de type Heisenberg.
  • Le 19 décembre 2019 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Marc Arnaudon (IMB)
    Séminaire IOP

  • Le 19 décembre 2019 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    [Séminaire CSM] Diane Peurichard

  • Le 19 décembre 2019 à 15:30
  • Le Colloquium
    Salle de Conférences
    Hervé Trillaud

  • Le 20 décembre 2019 à 10:00
  • Séminaire de Géométrie
    Salle 2
    Florent Ygouf (Tel Aviv)
    titre à préciser

  • Le 7 janvier 2020 à 11:30
  • Séminaire de Physique Mathématique - EDP
    Salle de Conférences
    J. Sok

  • Le 9 janvier 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 9 janvier 2020 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    Rémi Abgrall
    [Séminaire CSM]

  • Le 16 janvier 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 21 janvier 2020 à 11:30
  • Séminaire de Physique Mathématique - EDP
    Salle de Conférences
    S. Ervedoza

  • Le 23 janvier 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 23 janvier 2020 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    [Séminaire CSM] Créneau libre

  • Le 30 janvier 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 4 février 2020 à 11:30
  • Séminaire de Physique Mathématique - EDP
    Salle 2
    M. Aafarani

  • Le 6 février 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 6 février 2020 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    Thomas Milcent
    [Séminaire CSM]

  • Le 13 février 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 20 février 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 20 février 2020 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    [Séminaire CSM] Créneau libre

  • Le 12 mars 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Barbara Pascal (ENS Lyon)
    Séminaire IOP

  • Le 12 mars 2020 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    [Séminaire CSM] Créneau libre

  • Le 19 mars 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 26 mars 2020 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle de Conférences
    [Séminaire CSM] Créneau libre

  • Le 27 mars 2020 à 10:00
  • Séminaire de Géométrie
    Salle 2
    Relâche : Journées des primés de l'académie des sciences

  • Le 2 avril 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 9 avril 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 9 avril 2020 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    [Séminaire CSM] Créneau libre

  • Le 16 avril 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 30 avril 2020 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    [Séminaire CSM] Créneau libre

  • Le 7 mai 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 14 mai 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 14 mai 2020 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    [Séminaire CSM] Créneau libre

  • Le 28 mai 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 28 mai 2020 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    Maelle Nodet
    [Séminaire CSM]

  • Le 4 juin 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 9 juin 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 11 juin 2020 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    [Séminaire CSM] Créneau libre

  • Le 16 juin 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 23 juin 2020 à 11:00
  • Séminaire Images Optimisation et Probabilités
    Salle de Conférences
    Séminaire IOP

  • Le 25 juin 2020 à 14:00
  • Séminaire Calcul Scientifique et Modélisation
    Salle 2
    [Séminaire CSM] Créneau libre