IMB > Informations générales > Agendas

La semaine de l’IMB

La semaine de l’IMB recense l’ensemble des événements de la semaine en cours

  • Le 9 décembre 2019 à 14:00
  • Groupe de Travail Analyse
    Salle 2
    Bernard Chevreau (IMB)
    Sous-espaces hyperinvariants pour certaines perturbations simples \nd'opérateurs diagonaux

  • Le 10 décembre 2019 à 10:00
  • Séminaire de Théorie Algorithmique des Nombres
    Salle 2
    Développeurs LFANT (IMB)
    Hacking session

  • Le 10 décembre 2019 à 11:30
  • Séminaire de Physique Mathématique - EDP
    Salle de Conférences
    M. Josien
    Homogénéisation d’une interface entre deux matériaux hétérogènes
    Dans cet exposé, on s’intéresse à un problème d’homogénéisation représen- tant une interface plane entre deux matériaux hétérogènes différents. L’équation considérée est linéaire, elliptique et sous la forme divergence :−div (a(x/ε) · ∇uε (x)) = f (x),où ε ≪ 1. Toutefois, contrairement au cadre classique, l’équation homogénéisée obtenue ne fait pas intervenir un coefficient constant, mais un coefficient qui est seulement constant par morceaux et discontinu au passage de l’interface. Nous introduisons une définition de développement à deux échelles spécifique à ce problème et démontrons dans un cas simple que l’on peut obtenir une approximation locale précise du gradient ∇uε au voisinage de l’interface.
  • Le 10 décembre 2019 à 14:30
  • Soutenance de thèse
    Amphithéâtre du LaBRI
    Ghazal KACHIGAR
    Sujet : 'Questions de localisabilité pour le calcul distribué'. Directeur de thèse : Gilles Zémor, co-directeur : Cyril Gavoille

  • Le 11 décembre 2019 à 13:30
  • Soutenance de thèse
    Salle de Conférences
    Dajano TOSSICI présentera son exposé en vue de son Habilitation à Diriger des Recherches
    Titre des travaux : 'Group schemes and torsors'.

  • Le 12 décembre 2019 à 14:00
  • Séminaire d'Analyse
    Salle 2
    Hervé Queffélec, Université de Lille
    Principe du maximum et comparaison des nombres singuliers d’opérateurs
    Au milieu des années 70, le mathématicien russe V. Kacnel’son a découvertune belle application du principe du maximum à la théorie des opérateurs,un peu dans le style ”Riesz-Thorin”. Récemment, Chalendar et Partingtonont donné des applications du résultat de Kacnel’son aux classes de Schatten.Nous allons un peu plus loin et donnons des applications à la comparaisondes nombres singuliers (si l’on préfère les nombres d’approximation) d’unopérateur de composition Cφ de symbole donné, mais agissant sur différentsespaces de Hilbert de fonctions analytiques (espaces de Dirichlet à poids parexemple).Il s’agit d’un travail commun avec P. Lefèvre, D. Li, L. Rodrı́guez-Piazza, enbonne voie d’achèvement.
  • Le 12 décembre 2019 à 17:00
  • Le séminaire des doctorants
    Salle 2
    Abhinandan Abhinandan
    Etale fundamental groups
    In topology, the notions of fundamental group and finite covers are very well connected. In fact, for a topological space S, the automorphism group of the fiber functor from the category of finite coverings of S to sets is isomorphic to the profinite completion of the fundamental group of S. In the 1960s, A. Grothendieck adapted this point of view to algebraic geometry by considering finite étale covers of schemes and defined the fundamental group for (connected) schemes. This generalization, when specialized to the case of fields, is the well-known Galois theory for fields. In this talk, after recalling basic definitions and results from topology and Galois theory, we will discuss the étale fundamental group for a (connected, affine) scheme.
  • Le 13 décembre 2019 à 10:00
  • Séminaire de Géométrie
    Salle 2
    Laurent Manivel (Toulouse)
    Trois-formes antisymétriques et variétés hyperkählériennes
    J’expliquerai comment construire naturellement, à partir d’une trois forme antisymétrique en neuf variables, une surface abélienne et sa variété de Kummer généralisée. Une conséquence amusante est une construction géométrique de la loi de groupe sur la surface, analogue à la construction classique pour une cubique plane.
  • Le 13 décembre 2019 à 14:00
  • Séminaire de Théorie des Nombres
    Salle de Conférences
    Dimitrios Chatzakos (IMB)
    Quantum ergodicity and the Prime geodesic theorem on 3-manifolds
    Quantum Ergodicity results have their origin in mathematical physics. The Quantum Unique Ergodicity of Rudnick and Sarnak is now resolved for the case of arithmetic Riemann surfaces by Lindenstrauss and Soundararajan.Prime geodesic theorems describe the asymptotic behaviour of primitive closed geodesics on hyperbolic manifolds and can be viewed as geometric analogues of the Prime number theorem.In this talk I will describe some of our recent work on these two problems for arithmetic 3-manifolds. Using triple product formulas and the Kuznetsov trace formula, the study of these two problems can be reduced to subconvexity estimates for related L-functions.

    Afficher tous les événements à venir